Partagez
Aller en bas
dominique faure
Localisation : Clermont
Messages : 23
Date d'inscription : 22/10/2017

place des coachs dans la maison commune

le Mer 21 Mar - 21:33
Je partage tout à fait le positionnement de Loïc. La proposition d'appui sur l'EAGT illustre tout à fait le faire avec l'existant sans tout chercher à réécrire.
Loïc Benoist
Localisation : Paris
Messages : 82
Date d'inscription : 23/10/2017

Re: Place des coachs et consultants dans la Maison Commune

le Mer 21 Mar - 21:06
Place des intervenants en entreprise et des coaches  

A la question de la place des coachs, des intervenants en entreprise et autres praticiens en organisation, la réponse est simple et basique, je crois : sans ambiguïté, ils ont leur place dans la future association.
Sinon quel sens aurait la construction d'une nouvelle structure qui se veut être ouverte à tous les gestaltistes francophones d'Europe ?
Le principe fort de ce projet étant d'inclure, quel sens aurait-il si nous commençons sa construction par une exclusion ?
Pour la grande majorité des gestaltistes, inclure des gestaltistes-coachs ne pose pas vraiment question.  

Reste le comment et sous quelle forme ?
Pourquoi ne pas tout simplement nous inspirer du modèle EAGT que nous avons sous les yeux plutôt que de vouloir réinventer le fil à couper le beurre ?  Comment font-ils ? Comment sont-ils organisés ? 

Les résistances viennent du fait qu'un certain nombre de praticiens en psychothérapie ne veulent pas que tous les praticiens gestaltistes ayant des métiers différents (thérapie et organisation) soient mélangés dans une masse indifférenciée sous la même appellation ; là, est la pierre d'achoppement. Pour répondre à leur crainte, la solution -acceptée par ceux-ci- serait de créer une place claire et différentiée. Il pourrait suffire de mettre en place un collège pour chacun : praticiens en psychothérapie & praticiens en organisation sur le modèle EAGT avec des passerelles entre les deux. Chaque Collège ayant son code de déontologie (EAGT) et son système d'agrément s'il le souhaite.

A ma compréhension, c'est ce que suggère Yolande du Fayet de la Tour (S2CG).
Cette solution ne me semble pas si compliquée à mettre en place ; ne trouvez-vous pas ? 

Loïc
Admin
Admin
Messages : 45
Date d'inscription : 18/10/2017
http://maison-commune.forumactif.com

Place des coachs et consultants dans la Maison Commune

le Mar 13 Mar - 13:55
Mail de Marc Thouret :
La place des coachs, formateurs, praticiens en organisation est tout à fait possible, envisagée.
La dernière proposition (la 4) définit dans les pôles agrément et éthique/déontologie une place pour les thérapeutes ET pour les coachs.
Cependant, le code de déontologie  ou un agrément des coachs ne peuvent être définit que par des coachs donc
venez nous rejoindre et apporter votre pierre à l'édifice dans les rencontres en régions ou sur le forum.
Tout ne pouvant pas être défini au début, l'idée est de faire une structure ou chacun pourra y trouver sa place.

Mail de Yolande du Fayet de la Tour, présidente de la S2CG (Société des Coachs et Consultants Gestaltistes) :

Jusqu'à présent ni la SFG ni le Collège n'ont envisagé de nous contacter en tant qu'association  pour consultation, proposition, travail commun.
N'étant pas moi même adhérente, je ne reçois donc personnellement aucune info
L'an passé je suis allée aux AG des 2 associations en demandant officiellement d'y être invitée. Rien ne m'a donné envie de poursuivre quoique ce soit dans la mesure où notre présence est une des pierres d'achoppement du collège. Je n'ai donc pas cru bon devoir nous imposer, pariant qu'il y aurait un moment d'ouverture plus favorable ultérieurement.
Nous avons cependant officiellement distribué le questionnaire à nos adhérents les invitant à se positionner et à faire des propositions.
Tant que SFG et Collège con tinueront à vouloir rassembler sous la bannière Gestalt thérapie nous en serons exclus car notre stratégie organisationnelle a toujours été d'avancer en entreprise sous notre identité propre. C'est ce que nous rappelons d'ailleurs dans le livre que nous avons co-écrit à la S2CG : C'est le bazar et c'est tant mieux!
J'ai , à plusieurs reprises,évoqué officiellement notamment auprès de Philippe Caradot, le fait que nous pourrons envisager quelque chose sous le vocable de GESTALT qui laisse ensuite la possibilité de le décliner dans le champ de la thérapie (une branche) et dans celui de l'entreprise et des organisations (une autre branche)
A titre individuel, Véronique Marchand qui est dans le bureau de la SFG et adhérente active chez nous peut aussi faire le lien, de même que Jean Luc Martineau qui est à la revue et dans notre bureau.
Sur le fond, il me parait souhaitable de faire maison commune avec plusieurs pièces à l'intérieur car nous manquons tous de forces vives pour faire vivre bénévolement les structures qui sont comme toutes associations chronophages.
C'est aussi passionnant de faire quelque chose de collectif et , pour l'instant, au sein de la S2CG nous surfons sur une vague joyeuse, optimiste et légère tout en étant fragile par le nombre d'adhérents. Nous sommes clairement en avance sur les 2 gros mamouths que sont nos 2 associations qui ont tendance à monopoliser l'attention sur le mode négatif. Telles les fourmis, nous usinons à faire rayonner la Gestalt dans les médias grands publics et ça marche.
Souhaitons qu'un jour les querelles du passé soient enterrées pour pouvoir libérer des forces constructives.
En tant que Présidente, je n'ai pour l'instant pas envie d'aller à un endroit où on ne m'a clairement pas invitée...

Mail d'Emmanuelle Gilloots :

Je pense que le manque d’informations induit bien des incompréhensions.
A la lecture du mail de Yolande, j’ai l’impression qu’elle voit horizon 18 comme une émanation des deux associations SFG et CEGT, une sorte de commission mixte. Et dans ce cas je peux comprendre qu’elle soit méfiante ! La SFG accueille certes les coachs mais du bout des lèvres et ces dernières années encore moins pour ne pas nuire au rapprochement.
Du coup rien n’a été fait pour établir un dialogue institutionnel avec la S2CG.
Je pense cependant que c’est rattrapable, mais pour cela il faut que nous ayons une position très claire : il ne suffit pas de dire qu’on veut bien des coachs et intervenants en entreprise, il faut pouvoir dire que nous voulons nous associer avec eux, que nous reconnaissons leur apport à la Gestalt, et que nous voulons qu’ils aient une place entière dans la maison commune, pas juste un strapontin.
Mais est-ce notre position ?
Je pense que c’est une question sur laquelle nous pourrions expérimenter un cercle de décision lors de la réunion de Paris.

_________________
Emmanuelle
Contenu sponsorisé

Re: Place des coachs et consultants dans la Maison Commune

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum