Partagez
Aller en bas
Loïc Benoist
Localisation : Paris
Messages : 76
Date d'inscription : 23/10/2017

Re: Débats sur CR Nantes : Processus de travail d'un cercle de décision

le Jeu 12 Avr - 22:23
Processus de travail d'un cercle de décision
 
Cette partie semble être une reprise d'un processus global de fonctionnement d'une prise de décision par consentement.

Ce qui m'a fait surprise lorsque j'ai lu : Seuls les membres actifs peuvent présenter une objection majeure. Ce qui sous entendrait que dans ce processus, il y aurait des membres actifs et d'autres qui ne le seraient pas. Comme je n'ai vu cette disposition écrite nulle part, j'en déduis qu'elle est spécifique à notre projet.

Ça mérite pour le moins plus d'explicitation avant d'adopter définitivement ce dispositif.

Loïc
admin2
Localisation : Grenoble
Messages : 63
Date d'inscription : 19/10/2017

Débats sur CR Nantes : Processus de travail d'un cercle de décision

le Mar 3 Avr - 10:47
Débats sur la prise de décision par consentement : pour plus de détails sur le CR de Nantes CLIQUEZ ICI

CR Nantes a écrit:
Les décisions du Cercle de Coordination, de l'Assemblée Annuelle, et des différents groupes et pôles sont prises par consentement.
La prise de décision par consentement est définie comme toute procédure de prise de décision collective où les membres du groupe développent et consentent à une décision dans l'intérêt supérieur du groupe. Ce procédé met l'accent sur le besoin de communication, de clarté et de solidarité parmi les membres du groupe.

La méthode proposée est celle du Cercle de décision, méthode qui requiert quelques précisions préalables. Une décision est une proposition dont la formulation est le fruit du travail d'un cercle de décision et qui ne soulève plus d'objection majeure au sein de ce cercle.
Une objection majeure est un refus argumenté et motivé de consentir à une proposition. Les objections majeures sont au nombre de trois :
← Ce cercle n'est pas capable de prendre une décision éclairée, ou ce sujet n'est pas dans ses attributions, ou cette décision transformerait l'association dans un sens contraire à ses buts
← La proposition comporte un risque majeure pour l'association ou pour ses membres
← La proposition aboutirait à l'exclusion de fait du participant.

La construction d'un consentement n'est possible que si tous sont d'accord sur un but commun, au-delà des intérêts individuels. Le consentement recherché n'est pas un accord ni une adhésion. La décision recherchée doit être suffisamment bonne pour maintenant et sans prise de risque excessive pour l'association.
Le processus doit se dérouler sans choix pré-déterminé, sans interruption de parole des participants, sans égarements ou diversions.
Une décision est valable si chaque participant du cercle a compris la proposition, a pu s'exprimer sur cette proposition, et si on lui a demandé s'il avait une objection majeure à cette proposition.


Processus de travail d'un cercle de décision :

Plusieurs rôles sont nécessaires :
← un facilitateur s'assure que le processus est bien suivi et que chaque participant a pu s’exprimer;
← un présentateur expose le contexte de la décision à prendre et ses enjeux, donne les informations nécessaires et formule une première proposition;
← un proposant rédige la proposition et la modifie en fonction du travail du groupe;
← un rédacteur des minutes du débat note les motifs initiaux de la discussion, les termes exacts de la proposition initiale, les objections majeures formulées et leurs arguments, les questions restées en suspens en vue d'une prochaine délibération. Il ne note pas pour autant chaque intervention ou commentaire.

Le processus se déroule en plusieurs tours. A chaque tour, chaque participant peut s'exprimer 1 fois. Le facilitateur commence chaque tour par un orateur différent.
Le présentateur informe le groupe avant chaque tour et ne répond pas aux participants tant que tous n'ont pas pu s'exprimer. La seule circonstance où un orateur peut être interrompu est si un participant détient une information manifestement ignorée par l'orateur. Le participant donne alors brièvement l'information.
Dans la prise de parole, chacun doit se réguler en se demandant si ce qu'il s'apprête à dire est vraiment nécessaire à la discussion, si c'est le bon moment pour le dire, et la façon la plus claire de le formuler.
Le succès du processus dépend beaucoup de la clarté des propositions. Des termes clairs et précis permettent à chacun de savoir à quoi il consent et permet une information juste de tous ceux qui n'étaient pas présents au cercle de décision. Cela nécessite une grande concentration de tout le groupe.
Déroulement :
← 1) Information. Après la présentation, chacun peut donner les informations qui lui semblent utiles, et s'exprimer sur ce qu'il pense être les besoins de l'association.
← 2) Brain-storming : chaque participant fait part de ses idées ou des éléments de solution qu'il pense être appropriés. A ce stade, la discussion peut être interrompue si on constate que des recherches supplémentaires doivent être menées. Si un des participants peut formuler une proposition claire, le processus se poursuit et ce participant devient le proposant.
← 3) Clarification : chaque participant peut poser des questions pour mieux comprendre la proposition. Seules les questions de clarification sont acceptées.
← 4) Réaction : chaque participant peut faire part de ses réactions, de ses sentiments, de ses propositions d'amélioration. Pas d'objections majeures à ce stade, on essaie d'améliorer autant que possible la proposition.
← 5) Décision : Dans ce tour de parole, chaque participant doit se demander si la proposition est suffisamment bonne pour maintenant, suffisamment sécurisée pour être tentée. Seuls les membres actifs peuvent présenter une objection majeure.
Lorsque plus aucune objection majeure n'est exprimée, la procédure de consentement est terminée. En cas d'objection majeure ou si la rédaction de la proposition a été modifiée, on reprend les tours de parole à l'étape 3. Si l'objectif du groupe n'est pas assez clair ou si la formulation de la proposition est trop restrictive, le facilitateur peut annoncer un retour à la phase 1 ou 2 du processus.
Les personnes présentant des objections majeures sont invitées à préparer avec le présentateur, une nouvelle proposition à laquelle ils puissent consentir.

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum