Partagez
Aller en bas
Loïc Benoist
Localisation : Paris
Messages : 82
Date d'inscription : 23/10/2017

Difficultés et Écueils des décisions par Consensus.

le Lun 5 Fév - 19:14
Difficultés et Écueils des décisions par Consensus.
Il est aussi intéressant de regarder les inconvénients et écueils de ce mode de gouvernance vanté par certains et décrié par d'autres.
 
Source : Wikipedia

Enjeux et difficultés du consensus
* Christophe Pacific, Consensus/Dissensus - Principe du conflit nécessaire, l'Harmattan, 2011

 [size=16]Selon Christophe Pacific*, à vouloir éliminer le conflit dans la démarche de recherche de consensus, nous éludons l'opportunité de le dépasser. Nous sacrifions un meilleur possible au profit d'une démocratie du moindre mal. Les décisions pluridisciplinaires, qu'elles soient issues d'un staff médical, d'un comité d'éthique ou d'une instance politique internationale, succombent aujourd'hui au chant du consensus.[/size]
 A contrario, le "dissensus" assure, par le lien fécond de la parole, le souffle éthique d'une société. Il y a davantage de possibles dans un conflit que dans un consensus.

Le consensus cherche à sacraliser de nouvelles normes dans une société en crise de rituel. La réalité nous montre que l’étoffe du consensus est tissée de soumission librement consentie, de nécessités et de jeux de pouvoir liés de près à des plaisirs immédiats. À force d’habitude, l’exigence de certitude, de vérité, le processus substitue le poison au remède. Le consensus sonne le glas de l’éthique. Poursuivant l’unanimité, la sympathie naturelle entre les éléments de la nature entre eux comme le décrivait Cicéron, le consensus diabolise le conflit et cherche expressément à l’éliminer du fait de son chaos apparent. Le besoin d’ordre normatif tend à rechercher l’exclusion du risque d’égarement, la menace d’une possible logique contraire, il totalise le besoin de vérité commune. 

À ce stade, la démocratie est en danger car il est nécessaire qu’une démocratie nous permette de nous égarer sans nous perdre. La réflexion démocratique doit pouvoir envisager tous les possibles et c’est dans cette projection qu’une démocratie se rend brillante. La certitude, elle, présente le chemin comme un paradigme sécurisant qui, par le sentiment de confort qu’elle nous procure nous confine dans une pensée arrêtée, sans issue. L’unanimité du consensus recherche la puissance de cohésion contre le risque déstabilisant d’une controverse. En voulant se débarrasser de la différence et en la diabolisant comme un danger sociopathique, la démocratie pourrait se complaire dans l’incomplétude en fabriquant de la sympathie artificielle. 

Si le consensus n'est pas un poison en soi, la recherche à tout prix de ce dernier est une démarche totalitaire, alors se pose comme incontournable en termes d'éthique le Principe du conflit nécessaire.

Loïc[]
Loïc Benoist
Localisation : Paris
Messages : 82
Date d'inscription : 23/10/2017

Re: Les décisions par consentement

le Mer 20 Déc - 20:46
Rémy,
Je te trouve particulièrement perspicace dans tes observations et remarques après avoir fait le tour du site pour visiter toutes les propositions et interactions.
Ce forum est un lieu de propositions et de débats ; je crois que tu pourrais faire bénéficier notre communauté de tes propositions de structures juridiques pour une maison commune.

De mon côté, j'ai fait une proposition dans la rubrique "organisation" :
" Cette structure serait organisée sur la base des concepts d'horizontalité, d'intelligence collective, d'holacratie et de sociocratie avec les dispositifs pratiques inhérents à ces concepts ; dans le cadre d'une "structure sans président". La forme juridique serait celle d'un contrat d'association 1901."

A+,
Loïc
REMY
Localisation : Quimper
Messages : 14
Date d'inscription : 22/11/2017

Re: Les décisions par consentement

le Mer 20 Déc - 20:26
De tout ce que je lis, je ne perçois aucune place pour l'environnement, en particulier comment créer une "Maison commune" dans un cadre répondant à la législation. Je pense que nous ne pouvons pas en faire l'impasse puisque nous souhaitons aussi être reconnus.
REMY
Localisation : Quimper
Messages : 14
Date d'inscription : 22/11/2017

Re: Les décisions par consentement

le Jeu 14 Déc - 23:51
Je lis vos remarques judicieuses. Je m'inscris dans ma réflexion vers une maison commune dans le cadre légal actuel, ce qui veut dire une association loi 1901 avec des responsabilités juridiques et pénales. A l'heure actuelle, ce sont les présidents de nos associations qui sont juridiquement responsables des décisions prises par telle ou telle commission, quelqu' en soient les statuts.
Ma proposition de délégation de pouvoir s'inscrit dans une décentralisation de pouvoir et une prise de responsabilité juridique. Qui assume ses choix, décisions devant les juridictions?
Je vous joins ce lien : http://www.actes6.com/juridique/j_responsabilite_se_proteger.htm
Loïc Benoist
Localisation : Paris
Messages : 82
Date d'inscription : 23/10/2017

Re: Les décisions par consentement

le Mer 13 Déc - 22:47
Rémy C a écrit:Bonsoir Loïc,
J’ai cité Lénine délibérément. En germe, le « centralisme démocratique » a abouti au stalinisme (dont j’ai fait partie).
Le concept du consentement me semble philosophiquement intéressant mais ne tient pas compte de notre ancrage culturel et du réel.
Philippe Auguste a posé l’autorité centralisée. Louis XIV l’a consolidée. La révolution française l’a confirmée dans le jacobinisme. Ceci est très ancré.
Faire fi de notre histoire me semble une illusion. Comment l’horizon 18 pourrait balayer en si peu de temps ces siècles de jacobinisme ? L’échec des « indignés » et de « nuit debout » me semble en être la démonstration, malheureusement !
Je pense qu’il peut y avoir une posture intermédiaire. Je raisonne et résonne en fonction de ce que je vis en tant qu’adhérent du CEG-t,
La délégation de pouvoir à chaque commission me semble ouvrir à plus de responsabilité, de décentralisation. Je trouve absurde que, par exemple, la commission d’agrément ne soit pas habilitée à décider de celui-ci.


Bonsoir Rémy,
Merci d'avoir argumenté ton propos, je comprends mieux.
Dans les nouvelles propositions, qu'elle qu'en soit la forme, il n'y a pas d'assurance tout risque contre un dévoiement, une perversion du système proposée avec les meilleures intentions du monde (girondines ?). 

Dans le projet en Collèges, ceux-ci seraient autonomes y compris financièrement (enveloppe annuelle attribuée) et en liens directs s'ils le souhaitent, avec les instances externes locales, régionales ou nationales dans le cadre de missions définies par l'ensemble du groupe et coordonnées par le groupe pilotage/coordination. Mais ce ne serait pas le groupe pilotage qui aurait en charge l'exclusivité des relations externes à la structure. 

Dans ma conception, notre groupe de travail a pour fonction de proposer les plans d'une structure globale pour une maison réalisable "hors d'eau / hors d'air" ; en ce qui concerne l'aménagement intérieur, l'agencement "des pièces", ... il incomberait aux futurs occupants des lieux ; comme par exemple la forme et l'attribution de l'agrément et même d'en définir l'utilité ou pas, ... chaque collège de praticiens pourrait avoir sa commission/instance autonome d'agrément.

A+,
Loïc

PS : pour mémoire, à la SFG, c'est "l'instance de titularisation" qui instruit les demandes et attribue
 la titularisation/agrément de manière totalement autonome des autres instances (CA bien entendu) depuis 1997.
admin2
Localisation : Grenoble
Messages : 71
Date d'inscription : 19/10/2017

decision de l'agrément

le Mer 13 Déc - 18:52
Rémy C a écrit:Bonsoir Loïc,
...
La délégation de pouvoir à chaque commission me semble ouvrir à plus de responsabilité, de décentralisation. Je trouve absurde que, par exemple, la commission d’agrément ne soit pas habilitée à décider de celui-ci.

Rémi, 
Dans le Livret du membre adhérent il est dit : 

La validation de l’agrément est faite par la Commission agrément après consultation des
membres agréés du CA.


Depuis le nouveau processus d'agrément, ce n'est plus le CA qui valide l'agrément mais la commission. Elle est donc souveraine.
Marc


Dernière édition par admin2 le Jeu 21 Déc - 18:02, édité 1 fois
REMY
Localisation : Quimper
Messages : 14
Date d'inscription : 22/11/2017

Re: Les décisions par consentement

le Mar 12 Déc - 20:33
Bonsoir Loïc,
J’ai cité Lénine délibérément. En germe, le « centralisme démocratique » a abouti au stalinisme (dont j’ai fait partie).
Le concept du consentement me semble philosophiquement intéressant mais ne tient pas compte de notre ancrage culturel et du réel.
Philippe Auguste a posé l’autorité centralisée. Louis XIV l’a consolidée. La révolution française l’a confirmée dans le jacobinisme. Ceci est très ancré.
Faire fi de notre histoire me semble une illusion. Comment l’horizon 18 pourrait balayer en si peu de temps ces siècles de jacobinisme ? L’échec des « indignés » et de « nuit debout » me semble en être la démonstration, malheureusement !
Je pense qu’il peut y avoir une posture intermédiaire. Je raisonne et résonne en fonction de ce que je vis en tant qu’adhérent du CEG-t,
La délégation de pouvoir à chaque commission me semble ouvrir à plus de responsabilité, de décentralisation. Je trouve absurde que, par exemple, la commission d’agrément ne soit pas habilitée à décider de celui-ci.
Loïc Benoist
Localisation : Paris
Messages : 82
Date d'inscription : 23/10/2017

Re: Les décisions par consentement

le Mar 12 Déc - 18:41
OK, Rémy, tu redis les mêmes phrases. Pourrais-tu développer ?
Tu dis quoi : que nous nommons différemment des mêmes choses déjà éculées ?

Pour autant, selon toi :
- est-ce une piste positive ou non ?
- si c'est du même, quels sont les écueils à éviter pour ne pas se planter ?
- ou tu penses que nous nous leurrons, que ce n'est vraiment pas une bonne idée ?

Ma curiosité demeure, peux-tu m'éclairer sur le fond de ta  pensée ?  
Merci Rémy,
Loïc
REMY
Localisation : Quimper
Messages : 14
Date d'inscription : 22/11/2017

Re: Les décisions par consentement

le Ven 8 Déc - 21:20
Consentement ? C'est une posture considérant "l'homme naturellement bon".
Vieux débat depuis quelques siècles ! Quelle différence entre consentement et centralisme démocratique ?
Loïc Benoist
Localisation : Paris
Messages : 82
Date d'inscription : 23/10/2017

Re: Les décisions par consentement

le Jeu 7 Déc - 21:45
Bonsoir Rémy,
Bien de ramener la proposition de Vincent résumée par Emmanuelle à cet endroit ; mais je la connais.
Je me sens encore  plus intéressé par ce que tu ébauches dans ton titre.
Pourrais-tu nous développer ce thème qui inscrit la décision par consentement dans un contexte plus large, historique.
Ca  me semble très intéressant.
Loïc
Florence Belasco
Localisation : ?
Messages : 2
Date d'inscription : 24/10/2017

Re: Les décisions par consentement

le Dim 12 Nov - 18:01
Bonjour,

Voici des Références bibliographiques issues de l'article de Vincent : quelle vie ensemble : http://gestalt-toulouse.fr/IMG/pdf/article_quelle_vie_ensemble_v2-1.pdf

OUVRAGE PRATIQUE :
- CT Lawrence BUTLER - «Consensus for cities» - Food not Bombs Publishing - MD 20912 USA - 2009

Et  un RESUME EN FRANCAIS [/b]: http://www.learningmethods.com/pdf/on%20conflict%20and%20consensus-fr.pdf

Voir le site de Butler (en anglais) : http://www.consensus.net/bio.html

Ouvrages plus théoriques:
- GRAEBER David - «The Democracy Project - a History, a Crisis, a Movement» - Spiegel & Grau - New York - 2013
- LAPASSADE Georges - «Groupes, Organisations, Institutions» - 1965 - 5ième édition Economica - Paris - 2006
- ROSANVALLON Pierre - «La société des égaux» - Les livres du nouveau monde - Editions du Seuil - Paris - 2011

Florence

Florence Belasco
Localisation : ?
Messages : 2
Date d'inscription : 24/10/2017

Re: Les décisions par consentement

le Sam 11 Nov - 15:17
Bonjour Loic,
j'essaie d'envoyer tes schémas.
Florence


Loïc Benoist
Localisation : Paris
Messages : 82
Date d'inscription : 23/10/2017

Re: Les décisions par consentement

le Lun 6 Nov - 10:28
Bonjour,
Le schéma (décison par consentement) que j'ai en archive est bien plus simple (simpliste ?), moins explicite dans le processus mais plus compréhensible au premier coup d'œil. A part par horizon.18, je ne sais pas comment le partager (je ne l'ai pas retrouvé sur le site actuel de Colibris pour faire un lien).
Approche de définition de "consentement" :
> Le grand Robert = "Acquiescement à un projet, décision de ne pas s'y opposer"
> Reçu par courriel gestalt.rencontres = "dans le consentement, je renonce à ma préférence personnelle et je consens à soutenir une solution au service du collectif."
Loïc
admin2
Localisation : Grenoble
Messages : 71
Date d'inscription : 19/10/2017

Re: Les décisions par consentement

le Mar 31 Oct - 16:35
Loic, 
 pour le moment, le forum ne permet pas de stocker des fichiers tu peux mettre un lien vers le schéma que tu trouves intéressant.
 J'imagine que tu parles de ce schéma : Décision par consentement
Marc
Loïc Benoist
Localisation : Paris
Messages : 82
Date d'inscription : 23/10/2017

Re: Les décisions par consentement

le Dim 29 Oct - 19:19
Le mouvement Colibris a mis au point des schémas explicatifs très précis sur la procédure à suivre pour prendre des décisions par consentement en écoutant le point de vue de chacun.
Ces schémas et planches sont sur mon ordinateur mais je ne sais pas comment vous les communiquer par la voie du forum ; si vous trouvez ces procédures intéressantes, je pourrai vous les transmettre par courriel via horizon.18.
Chacun peut aussi aller sur le site du mouvement Colibris donnant des explications simples sur leur manières de prendre des décisions.
Loïc.
Admin
Admin
Messages : 45
Date d'inscription : 18/10/2017
http://maison-commune.forumactif.com

Re: Les décisions par consentement

le Dim 29 Oct - 18:06
Propositions de Vincent B exposées dans son article. Ce résumé est fait par Emmanuelle. Se reporter à l'article pour l'ensemble de l'argumentation (références dans le message de Vincent relayé par Loïc dans le sujet idées horizontalités)

[u]Remplacer les décisions par vote par des décisions par consentement :
Consentir ne signifie pas approuver
Consentir signifie que personne n'éprouve la nécessité de contester ou de mettre des obstacles à la mise en place de la décision

Préparation d'un vote par consentement en Assemblée Générale :
L'ordre du jour est préparé par 4 personnes : le facilitateur de la dernière assemblée, celui de la nouvelle, plus un responsable et un coordonnateur de l'ordre du jour.
Le coordonateur de l'ordre du jour collecte en permanence les sujets devant être traités par consensus. Il veille à ce qu'aucun sujet important ne soit oublié
Le responsable de l'ordre du jour prépare les sujets à traiter à la prochaine assemblée
Ce comité de 4 personnes prévoit les différents points à traiter et pour chacun d'eux la méthode à employer (discussion générale, petits groupes, etc)

Déroulement du processus décisionnel :
Le facilitateur explique la méthode de travail qui va être appliquée
Puis il présente le point à traiter
Étape 1 : les idées et valeurs que ce point soulève
Étape 2 : conséquences des décisions envisagées, regroupement et organisation des problèmes soulevés
Étape 3 : Clarification de ces problèmes et recherche de solutions
Vérification que pour chacun des problèmes soulevés il n'y a plus d'objection.

_________________
Emmanuelle
Admin
Admin
Messages : 45
Date d'inscription : 18/10/2017
http://maison-commune.forumactif.com

Les décisions par consentement

le Dim 29 Oct - 11:29
Comment arriver à des décisions par consentement, au sein de notre groupe déjà, puis au sein de la nouvelles association ?
Faut-il inscrire ce mode de prise de décision dans les statuts ?
Comment expliquer en quelques phrases en quoi ça consiste ?

_________________
Emmanuelle
Contenu sponsorisé

Re: Les décisions par consentement

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum