Partagez
Aller en bas
Loïc Benoist
Localisation : Paris
Messages : 82
Date d'inscription : 23/10/2017

Re: Ébauche d'organisation d'une future Maison Commune

le Mer 20 Déc - 20:23
Dans la lecture qu'Emmanuelle fait de ma proposition d'organisation d'une maison commune, je ne reconnais pas cette dernière.
Sans doute l'ai-je mal explicitée ou insuffisamment.

> Le disque bleu du "schéma d'ensemble" représente un cercle horizontal contenant des collèges et la coordination sur un même plan ; c'est une interface globale entre le fond des gestaltistes francophones européens et l'environnement sociétal.

> En adhérant, un adhérent choisit un collège ; tout adhérent appartient à un collège (il n'y a pas un niveau adhérent et un niveau collège).

> Chaque collège est autonome. Il s'organiserait et fonctionnerait en intelligence collective. Il peut interagir directement (sans intermédiaire) avec l'environnement sociétal dans le cadre de missions/mandats convenus avec les autres collèges dans le "cercle coordination".

> Le cercle coordination coordonnerait les différentes actions proposées par chaque collège. Il est composé des mandataires/délégués élus/désignés par chaque collège (au moins 2 par Collège - principe du double lien) dans le cadre d'élection sans candidats. Ce cercle pourrait s'organiser en octroyant des rôles à chacun de ses membres. Ces mandataires/délégués sont co-responsables juridiquement parlant de la structure (contrat d'association dit sans président).

D'autres manières de présenter ce projet se trouvent dans les commentaires sous les schémas ci-dessus et dans les échanges avec Rémy Clouard dans "décisions par consentement".

Loïc
Admin
Admin
Messages : 45
Date d'inscription : 18/10/2017
http://maison-commune.forumactif.com

Re: Ébauche d'organisation d'une future Maison Commune

le Mer 20 Déc - 15:49
Dans la structure proposée par Loïc, on a au moins trois étages :
- l'adhérent
- son ou ses collèges d'appartenance
- la coordination de ces collèges
Il peut s'y ajouter un quatrième niveau :
- adhérent
- groupe régional
- collège des groupes régionaux
- coordination nationale.

Une idée émise par un adhérent doit donc parcourir tous ces niveaux pour être entendue. Je ne vois pas là de différence fondamentale avec le système actuel. Si les adhérents n'ont pas de visibilité immédiate de ce qu'il advient de leurs propositions, ils ne proposeront rien (ce qui est beaucoup le cas actuellement).

_________________
Emmanuelle
Loïc Benoist
Localisation : Paris
Messages : 82
Date d'inscription : 23/10/2017

Re: Ébauche d'organisation d'une future Maison Commune

le Mer 13 Déc - 21:54
Emmanuelle a écrit :
Chaque groupe régional organiserait librement les activités dans sa région : journées-rencontre, conférences, groupes d'entraide, accueil des thérapeutes débutants, soirées-débat, soirées conviviales...
Les évènements étant annoncés dans un agenda partagé, les membres des autres régions pourraient s'y joindre éventuellement.

Réponse complémentaire à celle du lundi 11 décembre à Emmanuelle :

La constitution d'une association en Collèges dont un pour les groupes régionaux, ne fait pas obstacle à la proposition d'Emmanuelle -ci-dessus- dans "idées d'horizontalité". Les Collèges étant autonomes, ils auraient la possibilité d'organiser toutes les activités qu'elle décrit, y compris avec une dimension nationale (rencontre locale organisée pour tous les membres de la structure) sous réserve que ce soit en coordination avec l'ensemble de la structure. Le cercle pilotage/coordination aurait vraiment une fonction de coordination entre les propositions des différents collèges. Les collèges auraient une autonomie financière sous forme d'enveloppe annuelle attribuée pour la réalisation de projets qu'ils auraient proposés, et que l'ensemble de la structure choisirait (décision par consentement). Les initiatives/projets viendraient des collèges pas du groupe pilotage/coordination.

Loïc
admin2
Localisation : Grenoble
Messages : 68
Date d'inscription : 19/10/2017

Gestalt thérapeute / coach

le Mer 13 Déc - 19:06
Emmanuelle a écrit:L'organisation que propose Loïc est calquée sur celle des Colibris, notamment le système de collèges. Ce système se justifie dans l'expérience des Les thérapeutes et les coachs n'ont pas de raison de former deux collèges différents, surtout que beaucoup d'adhérents seraient membres des deux collèges ! 

Je tiens à rappeler que l'EAGT a 2 codes de deontologie : un pour la psychothérapie, un pour les praticiens de gestalt en organisation (coach) car ce sont 2 métiers différents. En tant que Gestalt-thérapeute pratiquant la psychothérapie je n'ai aucune compétence pour parler de tout ce qui concerne les coachs. Je ne suis pas compétents. 
Cette distinction est nécessaire.

Je tiens à rappeler qu'il y a 2 définitions du mot Gestalt-thérapeute pour les 2 associations existantes:

Pour l'une un gestalt-thérapeute est une personne qui pratique la psychothérapie gestaltiste.

Pour l'autre un gestalt thérapeute est une personne diplômée de 3ème cycle d'une école de formation à la gestalt et qui utilise la Gestalt dans son métier quelque soit son domaine (psychothérapie , coaching, formation, ...).

D'où l'importance d'expliciter et d'interroger les évidences.
Marc
Loïc Benoist
Localisation : Paris
Messages : 82
Date d'inscription : 23/10/2017

Re: Ébauche d'organisation d'une future Maison Commune

le Lun 11 Déc - 17:51
En réponse à Marc :
Gestaltiste francophone européen.

> Gestaltiste : Sous ce vocable, je mets tous les praticiens qu'ils le soient  en psychothérapie ou/et en organisations. J'imagine des professionnels en exercice ou en formation avec le projet d'utiliser la Gestalt dans leur profession. Dans ma perception, un praticien en psychothérapie qui utilise le massage (SGM de surcroît) comme un moyen appartient à la gestaltie.  Dans ma proposition, ce sont des Collèges de praticiens. Ils sont sortis ou en cours de formation. Il pourrait aussi y avoir des sympathisants ou des soutiens à la gestalt-thérapie ... dans cette présentation, je n'y ai pas pensé.

> francophone européen : A cet endroit, je me sens attentif aux francophones européens non français qui demandent à avoir une place, à ne pas être oubliés. Dans nos deux associations, ils existent : belges, suisses, luxembourgeois, ... Nous avons entendu à Bordeaux combien les Belges se sont sentis mis de côté, oubliés dans nos débats. J'y suis vigilant d'autant plus que c'est la réalité actuelle. Même si la SFG, c'est société "française", elle comprend aussi des belges et des suisses ; et ces derniers ont aussi interpelés la SFG sur son appellation uniquement française. Dans ce projet, ce n'est pas nous franco-français qui voulons incorporer des francophones, ce sont les francophones qui nous demandent s'ils peuvent participer à la construction, s'ils auront une place. Je tenais à prendre en compte cette réalité dans les plans de création.

A+,
Loïc
Loïc Benoist
Localisation : Paris
Messages : 82
Date d'inscription : 23/10/2017

Re: Ébauche d'organisation d'une future Maison Commune

le Lun 11 Déc - 17:18
)En réponse à une remarque d'Emmanuelle :
De notre côté, nous n'avons pas ces différences de statuts. Les thérapeutes et les coachs n'ont pas de raison de former deux collèges différents, surtout que beaucoup d'adhérents seraient membres des deux collèges !

> L'idée de proposer deux collèges, un pour les praticiens en psychothérapie et l'autre pour les praticiens en organisation, est une projection de ce qu'a construit l'EAGT depuis quelques années.
Ensuite, c'est pour donner des places différentiées à chacun. Depuis 2015, j'entends des remarques autour de la cohabitation dans une même association des deux pratiques dont certains ne veulent pas qu'elles se retrouvent mélangées. Il s'agit là de proposer deux places distinctes et interactives dans une même structure et non pas dans deux structures associatives distinctes.
Il peut se faire qu'une même personne se retrouve dans deux collèges,  à gérer ou pas ;  à réfléchir aux possibles.

> Le collège des groupes régionaux, c'est l'idée de rassembler sous cette forme la mission actuelle du PCGR. Créer du lien entre les groupes régionaux, faire en sorte qu'ils communiquent entre eux, qu'ils se retrouvent, et, qu'ils puissent y avoir un lien au niveau national. Même sous cette forme est-ce souhaité par les groupes existants. Je crois qu'il faudrait demander aux groupes régionaux s'ils souhaitent se retrouver dans une fédération.(La Coordination nous a proposé d'utiliser un outil d'enquête si l'on en a besoin - celui utilisé par le groupe 109).
Dans un projet d'une fédération de groupes régionaux, pour être adhérent à cette M.C., je serai tenu d'adhérer à un groupe régional, si je comprends bien ?
A+,
LoÏc
Marc T
Localisation : Vif-Grenoble
Messages : 19
Date d'inscription : 21/11/2017

Re: Ébauche d'organisation d'une future Maison Commune

le Dim 10 Déc - 21:17
Loïc B a écrit:

Je me la représente comme une interface (en forme de galette ?) entre la communauté gestaltiste francophone européenne et l'environnement sociétal.

Loïc

Je suis favorable avec l'image de la galette et du fond qui est le socle sur lequel tout le monde s'appui.

Cependant, avant de chercher à regarder le comment au dessus, j'ai besoin que ce fond soit expliciter.
Gestaltiste francophone européen.

Pour moi ce fond pourrait être la représentation du "but de l'association' (si la forme choisie est une association).
Je ne sais pas ce que tu entends par "Gestaltiste".  Ce terme nécessite d'être expliciter.
Suis-je Gestaltiste si je fais du "massage Gestalt" ?

Francophone est une bonne question. Nous français pourrions souhaiter de voir les francophone nous rejoindre mais qu'en est il pour eux ?

Je souhaite voir des choses autour de l'étique dans ce fond/socle commun.

Et d'autres choses encore mais je me laisse le temps de cogiter.

Marc
Admin
Admin
Messages : 45
Date d'inscription : 18/10/2017
http://maison-commune.forumactif.com

Re: Ébauche d'organisation d'une future Maison Commune

le Dim 10 Déc - 9:23
L'organisation que propose Loïc est calquée sur celle des Colibris, notamment le système de collèges. Ce système se justifie dans l'expérience des Colibris par le fait que l'instance de gouvernance rassemble des personnes participant au développement du mouvement avec des statuts et des intérêts différents : adhérents, sympathisants, salariés du mouvement, fournisseurs et partenaires commerciaux, intervenants et formateurs... De notre côté, nous n'avons pas ces différences de statuts. Les thérapeutes et les coachs n'ont pas de raison de former deux collèges différents, surtout que beaucoup d'adhérents seraient membres des deux collèges ! Si les groupes régionaux forment un collège, cela signifie qu'en Assemblée Générale ce collège serait composé des représentants des groupes régionaux, donc un étage supplémentaire entre les personnes et les instances de gouvernance. Cette verticalité supplémentaire me semble préjudiciable au moment où nous essayons de rétablir une participation directe des personnes au processus de gouvernance de façon à ce que chacun se sente impliqué dans la vie de l'association.
C'est pourquoi je maintiens ma proposition de structure fédéraliste avec des régions qui touchent une partie des cotisations pour organiser des activités sur place, et des groupes d'intérêts spécifiques qui permettent aux personnes ayant des intérêts communs de développer des échanges transversaux : agréés, coachs, thérapeutes, écoles, etc.
Pour l'agrément par exemple, il pourrait y avoir un GIS qui permettent aux agréés de se retrouver sur des sujets qui les intéressent, et une commission d'agrément délivrant les agréments et qui fonctionne indépendamment du GIS agréés. De même pour la commission de déontologie qui instruit les dossiers de plainte et un GIS éthique et déontologie qui rassemble tous ceux qui sont intéressés par cette réflexion pour des débats ou des partages d'expériences.

_________________
Emmanuelle
Loïc Benoist
Localisation : Paris
Messages : 82
Date d'inscription : 23/10/2017

Ébauche d'organisation d'une future Maison Commune

le Ven 8 Déc - 12:46
Ébauche d'organisation d'une future Maison Commune

Vision globale




Cette structure serait organisée sur la base des concepts d'horizontalité, d'intelligence collective, d'holacratie et de sociocratie avec les dispositifs pratiques inhérents à ces concepts ; dans le cadre d'une "structure sans président".
La forme juridique serait celle d'un contrat d'association 1901.

Je me la représente comme une interface (en forme de galette ?) entre la communauté gestaltiste francophone européenne et l'environnement sociétal.

1 - Elle serait composée de collèges autonomes fonctionnant sur le principe de l'intelligence collective, en interaction entre eux et avec le pilotage/coordination. Chaque collège pourrait être composé de sous-groupes organisés autour d'un intérêt spécifique et fonctionnant aussi en intelligence collective. Chaque collège interagirait directement avec l'environnement sociétal, dans le cadre de missions définies collectivement et en lien avec le groupe pilotage/coordination. Le collège opérationnel serait organisé en pôles spécifiques.

2 - Le pilotage/coordination serait composé de 8 à 16 membres en fonction du nombre de collèges et de leur nombre de membres (2 membres minimum par collège, double-lien). Ces représentants élus/désignés (élection sans candidat) par chaque collège seraient co-responsables du fonctionnement de l'association et juridiquement co-responsables de la personne morale associative au regard de la société. Il fonctionnerait en intelligence collective et des rôles spécifiques pourraient être attribués à chacun en fonction des besoins de ce groupe et de l'intérêt de l'association.

Propositions résultant de mes premières cogitations.

A vous,
Loïc
Contenu sponsorisé

Re: Ébauche d'organisation d'une future Maison Commune

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum