Partagez
Aller en bas
dominique faure
Localisation : Clermont
Messages : 23
Date d'inscription : 22/10/2017

SYNTHESE : Toulouse, réflexions 1

le Lun 11 Déc - 21:56
Réflexions issues de la première rencontre en région: Toulouse.

Travail sur la maison commune.
Sous groupe de travail Toulouse 18/19 novembre 2017.

Nous avons travaillé sur un exemple d’organisation.

Les éléments suivants sont la synthèse de nos échanges:
idée d’une représentativité centrale qui s’appuie sur la diversité, sur les associations en région.
visibilité des métiers gestaltistes dont les gestalt thérapeute, les coachs, les intervenants en entreprise, etc...
buts de la nouvelle maison commune:
. permettre aux membres de rendre visible la gestalt thérapie, les métiers gestaltistes.
. permettre aux collègues qui s’engagent dans l’association d’apparaitre dans la vision humaniste, une certaine vision de l’humain, de faire vivre un objectif social de la gestalt.
. réunir des membres est préférable qu’unifier.
. permettre aux membres d’apparaitre dans une crédibilité, dans une affirmation éthique, déontologique.

Nous travaillons à partir de plusieurs exemples, dont celui présenté dans le document présentant les grandes lignes des statuts d'une association anglaise. Seuls les points pouvant nous intéresser sont traduits dans le document joint (les points spécifiques à cette association dont l'objet est très différent du nôtre ne figurent pas dans le document).

Plusieurs éléments sont proposés et discutés :
Décentralisation : groupes régionaux financés par une partie des cotisations. Les activités de l'association telles que conférences, journées d'étude, ateliers, rencontres conviviales, sont organisées par les groupes régionaux.
Les activités régionales sont annoncées sur le site de l'association via un agenda partagé qui permet à tout membre de participer à une activité proposée dans sa région ou dans une autre région.
Des groupes transversaux travaillant sur des sujets intéressant toutes les régions pourraient se créer. Ils seraient financés par le niveau national. Par exemple : groupe recherche, groupe de liaison avec les instances européennes... Les membres agréés
Les processus de décision, tant au niveau régional que national, sont de type « cercle de décision » (voir le document décrivant ce processus dans l'association X).
Dans l'exemple de cette association, il y a des membres de fait et des membres actifs. Les membres de fait sont ceux qui cotisent. Les membres actifs sont ceux qui ont en ont fait la demande après avoir participé à au moins un cercle de décision et un événement ou une activité de l'association. Cette distinction souligne l'engagement des membres au service de l'association.

Il apparaît difficile de choisir une structure si nous ne sommes pas clairs sur les buts de l'association. Le débat montre que ceux-ci ne sont pas évidents et que leur formulation change beaucoup la façon dont ils sont perçus. Le groupe explore d'autres formulations plus implicantes, plus responsabilisantes pour les membres : « permettre aux membres de s'engager... permettre aux adhérents de faire vivre les dimensions sociales de la Gestalt-thérapie... ». Ces formes ne sont qu'ébauchées, un nouveau forum sera ouvert sur le Forum sur ce thème.
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum