Partagez
Aller en bas
Admin
Admin
Messages : 45
Date d'inscription : 18/10/2017
http://maison-commune.forumactif.com

Re: Discussion suite à Lyon 26 février 2018 : Critères d’adhésion dans la nouvelle structure

le Ven 23 Mar - 8:33
Pour ce qui est des écoles, j'ai répondu à Loïc dans le sujet "place des écoles et instituts de formation". Je suis favorable à ce que les directeurs et formateurs des écoles créent un GIS, que l'association contribue à leur visibilité en diffusant à tous leurs propositions, leurs activités, leurs recherches. Je ne vois pas l'intérêt, ni pour les écoles, ni pour la Maison Commune, de leur donner une place en tant qu'école dans la gouvernance de l'association.

Pour les associations locales existantes actuellement : ce qui a été élaboré à Vers est qu'elles pourraient devenir des groupes locaux au sein de la Maison Commune, si leurs membres le souhaitent, s'ils s'approprient les nouveaux modes de gouvernance qui caractérisent la MC, et si leurs adhérents adhèrent à la MC. Cela ne nécessite pas d'adhésion en tant que personne morale. Si on crée une telle adhésion, les adhérents locaux vont laisser deux ou trois dirigeants s'investir dans la MC dont ils se sentiront eux-même très loin. C'est déjà le problème avec la coordination. Devenir un Groupe Local au sein de la MC leur assurerait une plus grande visibilité par la publication de leurs activités dans l'agenda national, et une possibilité de participer aux débats nationaux en envoyant un représentant à la Convention.

Pour les personnes physiques : je ne suis pas favorable à la création de catégories de membres. sur le plan de la gouvernance de l'association, des catégories de membres sont associées à des droits spécifiques. Je souhaite une association où chacun ait les même droits. Cela ne nous empêche pas de créer des processus d'agrément, sans que ces agréments change la position et les droits des personnes agréées dans la gouvernance de l'association. Cela n'est pas contradictoire avec les exigence de l'EAGT. Nous pourrons toujours justifier du % de membres qui sont agréés ou en voie d'agrément.

_________________
Emmanuelle
Loïc Benoist
Localisation : Paris
Messages : 82
Date d'inscription : 23/10/2017

critères d'adhésion

le Jeu 22 Mar - 19:26
Critères d'adhésion

Pour les écoles
Je n'avais pas percuté que la question étaient abordée à 2 endroits différents dans le cadre du CR de Lyon et j'ai donné mon avis là : http://maison-commune.forumactif.com/t115-place-des-ecoles-et-instituts-de-formation-dans-la-mc-inclusion-ou-exclusion 
Je ne saisi pas le sens de l'argument consistant à dire que si les écoles adhèrent, le poids des formateurs et des directeurs serait trop grand vis-à-vis des autres adhérents (étudiants ?). Je n'ai vu nulle part écrit que les directeurs et formateurs n'avaient pas le droit d'adhérer en tant que personne physique. Même s'ils ne se présentent pas en tant que représentants d'une école, tout le monde sait quelle fonction ils occupent. En quoi le poids serait-il différent ? Bien au contraire, c'est dans ce cas de figure que se joue au plus haut point la question de la double casquette et de l'enchevêtrement, puisque nous ne savons jamais si la personne physique parle en son nom propre ou au nom de son école.
Si les écoles étaient adhérentes, leurs représentants seraient clairement identifiés et nous saurions qu'ils parlent au nom de leur école, sans ambiguïté. Et la différentiation serait encore bien plus claire si ces écoles adhéraient au sein d'un collège/groupe d'écoles de formation bien identifié.
Thème également abordé là : http://maison-commune.forumactif.com/t50-quelle-ethique-associative-souhaitons-nous-pour-la-maison-commune#150 
Je suis favorable à l'adhésion des écoles selon des modalités et conditions à définir. 

Place des groupes locaux
Là, j'ai de la difficulté à saisir où nous en sommes sur ce sujet ?
Il est souvent question des groupes/associations locales dans les différents projets. A travers l'évolution synthétique des propositions, je n'arrive pas à comprendre si ils/elles sont dedans ou en périphérie de la future-nouvelle association ?
Si ces associations locales sont dedans comme semble le montrer le schéma 4, cela signifie donc que l'adhésion des personnes morales est prévue. Or par ailleurs, il semble être dit que non ?
Nous allons devoir clarifier notre position sur ce sujet ?
Sans oublier -je le rappelle- que 36 %, soit 180 personnes sur les 500 ayant répondu au questionnaire 2 du Collectif 109, ont demandé à être représentées dans la maison commune par des groupes régionaux (Qon 11). Nous nous devons aussi de tenir compte des aspirations, des désirs clairement exprimés par nos collègues, ceux par lesquels nous sommes là, à travailler sur un projet.
Je suis favorable à l'adhésion des groupes locaux à l'association ; que ceux qui le souhaitent puissent adhérer et être inclus dans l'association (inclusion plutôt que d'être laissé sur le bas côté).
Je suis donc favorable à l'adhésion des personnes morales. 

Pour les personnes physiques.
Les critères prévus pour adhérer à l'EAGT ne sont pas limités au nombre d'heures de formation, loin de là.
Très simples d'un côté si vous êtes certifiés d'une école/formation agréé par l'EAP/EAGT : adhésion (OM) sur présentation du certificat.
Si ce n'est pas le cas, le dossier est très complexe, il recouvre plusieurs pages avec un très grand nombre de renseignements demandés. (Un dossier a été constitué à la SFG pour les professionnels non issus d'une école agréée).
Sans se limiter à l'EAGT, on pourrait élargir aux certificats des écoles agréées par la FF2P et l'AFFOP. A priori, 8 écoles nommées sur le site gestalt-thérarpie.org. Mais là, problème, Génésis (école à laquelle nous tenons) ne figure pas sur cette liste ; celle-ci n'aurait pas demandé de reconnaissance auprès de ces organismes. Et il y en a peut-être d'autres, …
Il est aussi possible de demander à tout adhérent de remplir un dossier d'adhésion conséquent comme au SNPPsy et à la FF2P (au départ un secrétariat costaud sera nécessaire !)
Et pour quelle raison limiter aux seules personnes issues d'écoles agréées ? Tout dépend des catégories de membres, les critères pourraient être différents.
J'imagine 3 catégories : Étudiants (les non certifiés) ; Praticiens/Professionnels (certificat de fin d'études d'une école) ; Praticiens/Agréés (agréés par une commission de pairs) si ….. 

ATTENTION quand même. Pour devenir OM de l'EAGT (à plus forte raison pour être NOGT), l'EAGT demande aux membres de l'association de remplir un certains nombres de critères, ceux pour devenir OM de l'EAGT. A la SFG dans mon souvenir, l'EAGT avait demandé lors de la formalisation du dossier d'OM, combien de membres remplissaient ces critères et si les administrateurs les remplissaient ?

Loïc
Admin
Admin
Messages : 45
Date d'inscription : 18/10/2017
http://maison-commune.forumactif.com

Re: Discussion suite à Lyon 26 février 2018 : Critères d’adhésion dans la nouvelle structure

le Sam 3 Mar - 15:35
Il me semble dangereux que les écoles puissent adhérer en tant que personnes morales. Le risque d'enchevêtrements est très élevé, et aussi le risque de dissymétrie entre des adhérents "ordinaires" et des formateurs et directeurs dont le poids serait trop grand vis-à-vis de leurs étudiants ou ex-étudiants.

Je pense qu'il n'est pas nécessaire de créer une catégorie de membres qui seraient des sympathisants. Les groupes locaux peuvent ouvrir leurs activités aux non-adhérents, soit de façon totalement ouverte, soit sur invitation d'un membre. Cela permet à une personne non adhérente parce que non-gestaltiste, ou parce qu'étudiante, de participer ponctuellement à des rencontres ou des activités locales ou des GIS. Être adhérent signifie participer à la gouvernance de l'association, en tout cas dans le modèle participatif que nous voulons développer.

Pour les thérapeutes dont la formation initiale est autre que la GT, je pense qu'il faut faire plancher les écoles sur ce sujet pour qu'elles nous proposent des critères réalistes en nombre d'heures de formation initiale, de formation en GT, de supervision.

_________________
Emmanuelle
admin2
Localisation : Grenoble
Messages : 69
Date d'inscription : 19/10/2017

Discussion suite à Lyon 26 février 2018 : Critères d’adhésion dans la nouvelle structure

le Sam 3 Mar - 13:05
Ce thème est issue du CR de la reunion de Lyon dont vous pouvez trouver le contenu complet : CLIQUEZ ICI


Débat avec le groupe :

- Etre issu d’une école ayant les critères de minimum d’heures de formation demandées par l’EAGT
Adhérents : intention personnelle d’adhésion
Les personnes morales (Assoc locales, écoles) peuvent-elles adhérer ? (Il y a des risques d’enchevêtrement de rôles.)
Question de la loyauté : un étudiant a-t-il la capacité de pouvoir adhérer ailleurs que selon l’orientation de son école ? En tout cas, il en a la possibilité.
La maison nouvelle : il y a la possibilité d’être sympathisant, endroit de rencontre indépendamment d’être adhérent, … .
Que faire des thérapeutes d’autres approches proches qui se post-forment en Gestalt-thérapie et dont la posture est celle d’un gestalt-thérapeute ? Un jour prévoir une adhésion pour eux ?

Contenu sponsorisé

Re: Discussion suite à Lyon 26 février 2018 : Critères d’adhésion dans la nouvelle structure

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum