Partagez
Aller en bas
Loïc Benoist
Localisation : Paris
Messages : 82
Date d'inscription : 23/10/2017

Au sujet de l'humilité

le Jeu 22 Mar - 21:14
Au sujet de l'humilité

Nous ne sommes pas tenus d'entendre le mot humilité uniquement dans son sens religieux et plus particulièrement judéo-chrétien, il peut aussi être entendu avec d'autres sens.
Être humble c'est d'abord être réaliste, atteint d'une lucidité sans faille sur sa condition dans l'univers (l'Homo, humus, terre), tant au sein de l'humanité que dans la totalité de son environnement (animal, végétal) ; c'est être en conscience de qui l'on est avec ses forces et ses limites, et de le reconnaître simplement. Pas d'opposition, ni d'incompatibilité entre l'humilité et la fierté, entre être fier de ce que l'on est, de ce que l'on réalise et être humble. Humble, digne et fier.
C'est un état interne qui entend le respect de l'Autre. L'être humble ne se place pas au dessus de l'autre, il ne se considère pas supérieur, il n'a pas de mépris pour l'autre, pas de désir ni de volonté de le dominer, de l'assujettir, de l'écraser. De même, être humble ne signifie pas se sentir inférieur à l'autre, être dans la soumission, la servilité. Ne pas confondre le dénigrement, le mépris et la mésestime de soi, la dévalorisation, l'infériorisation systématique, la modestie et la fausse modestie (surtout) avec l'humilité ; il peut s'agir de totalement l'inverse, nous sommes bien placés pour le savoir.
"L'homme humble ne se croit pas inférieur aux autres : il a cessé de se croire supérieur. Il n'ignore pas ce qu'il vaut, ou peut valoir" André Comte-Sponville, dans Dictionnaire philosophique, PUF, 2001. 

Je comprends tout à fait que certains d'entre nous souhaitent inscrire cette valeur éthique parfaitement conforme à nos concepts gestaltistes dans l'interaction. Mais certes, le terme humilité utilisé sans explication peut prêter à confusion.
Ce terme avec le sens suscité me va très bien, j'avais essayé de le déployer dans ma première proposition des valeurs éthiques socles pour la future association. http://maison-commune.forumactif.com/t75-valeurs-ethiques-pour-servir-de-socle-a-la-construction-de-la-m-commune#179 

Valeurs éthiques et morales, je questionne toujours comment on peut les opposer ; c'est du même. Ricœur associe valeur morale à la Loi pourquoi pas ; mais le terme loi ne recouvre pas uniquement la Loi de l'État, Divine ou Religieuse. Dès qu'il y a interaction JE-TU, le IL de l'éthique se pose. Ce Il contractuel, qu'il soit oral ou écrit, prend le sens de loi, même au sens juridique (« Les contrats légalement formés tiennent lieu de loi à ceux qui les ont faits. » art. 1103 du Code civil). 
C'est ce que nous mettons en place à travers une charte déontologique que nous projetons pour la future association.

Loïc
Loïc Benoist
Localisation : Paris
Messages : 82
Date d'inscription : 23/10/2017

Une éthique et des chartes

le Jeu 22 Mar - 19:34
Une éthique et des chartes 

Concernant les règles éthiques entre nous, je préfère la formule charte éthique car il s'agit essentiellement d'un contrat et rien d'autre. 
La question de l'éthique dans la Maison Commune a déjà été largement débattue du point de vue philosophique (Paul Ricœur / Rémy), au point plus spécifique de nos associations (Marc T.), à celui de la future association jusqu'à des propositions concrètes :
http://maison-commune.forumactif.com/f12-organisation-et-debats-sur-ethique-et-deontologie 

Sur le plan plus global de référence à des valeurs éthiques pour notre fonctionnement associatif et des valeurs démocratiques de fonctionnement, des propositions concrètes ont été faites en janvier :
http://maison-commune.forumactif.com/t110-un-socle-de-valeurs-pour-construire-la-maison-commune-contrat#256 

Quant à la charte éthique pour la future association, elle devra exister sous une forme ou une autre dès la mise en place de l'association, au moment de la constituante ; c'est indispensable.
Soit les deux CED seront tombés d'accord sur une charte commune et j'imagine qu'ils l'apporteront sur les fonds baptismaux de la nouvelle association en guise de cadeau (quitte à la faire évoluer par la suite) ;
Soit nous adopterons les codes éthiques (psychothérapie et praticien en organisation) de l'EAGT de manière transitoire, en attendant que des chartes spécifiques émergent pour chacun des métiers.
Loïc
Loury
Localisation : Concarneau
Messages : 1
Date d'inscription : 01/02/2018

Re: Discussion suite à Lyon 26 février 2018 : Le contenu et la structure de la charte éthique et des codes de déontologies

le Ven 9 Mar - 18:45
A propos des deux CED...Effectivement, nous faisons un travail passionnant, en profondeur de remise à plat des codes du CEGT et la SFG, tout en ne perdant pas de vue que ces deux codes ont été validés par l EAGT, dans le but d élaborer un code commun, travail de longue haleine,
Il est intéressant de voir, qu une fois déposées les crispations engendrées par les « vaches sacrées » propres à chaque association nous arrivons à faire du commun, à être ensemble au delà de nos appartenances respectives.
Catherine Loury
Membre de la CED de la SFG
Admin
Admin
Messages : 45
Date d'inscription : 18/10/2017
http://maison-commune.forumactif.com

Re: Discussion suite à Lyon 26 février 2018 : Le contenu et la structure de la charte éthique et des codes de déontologies

le Sam 3 Mar - 15:26
Critères d'adhésion
- il serait peut-être prudent d'inclure des éléments qui signalent une incompatibilité avec notre association. Par exemple une école peut avoir le nombre d'heures de formation requis par l'EAGT, mais que ces formations soient entièrement dispensées par des personnes ayant elle-même été formées par le fondateur de l'école. C'est une caractéristique sectaire et je pense important que nous ayons des garde-fous qui nous permettent de garder la crédibilité chèrement acquise auprès de la Miviludes.
- on peut préciser dans les statuts que l'adhésion à l'association implique l'adhésion à ses règles éthiques précisées dans le RI

Je m'interroge sur la mention "posture d'humilité". La modestie me semble plus appropriée et je ne vois pas très bien comment inclure ça dans une charte éthique sans provoquer des jugements de valeur vis-à-vis des personnes très investies, ayant tendance au leadership, ou un peu ambitieuses. Une association a aussi grand besoin de ces personnes-là.

Le groupe qui travaille sur les codes d'éthique devrait se mettre en rapport rapidement avec les deux commissions d'éthiques du CEGT et de la SFG qui sont entrain de plancher sur un code commun.

_________________
Emmanuelle
admin2
Localisation : Grenoble
Messages : 71
Date d'inscription : 19/10/2017

Discussion suite à Lyon 26 février 2018 : Le contenu et la structure de la charte éthique et des codes de déontologies

le Sam 3 Mar - 13:06
Ce thème est issue du CR de la reunion de Lyon dont vous pouvez trouver le contenu complet : CLIQUEZ ICI

C - Les critères d’adhésions à la maison nouvelle : ce qui fait socle de rassemblement

Retour du sous-groupe :


- Etre issu d’une école ayant les critères de minimum d’heures de formation demandées par l’EAGT
- Adhérer à un préambule/charte commun à tous les professionnels : charte éthique.
Cette charte s’applique aussi au fonctionnement de notre organisation.
Les critères dans cette charte doivent être limités aux essentiels.
Des critères plus spécifiques sont à définir par profession (thérapeute, coach, formateur) et pour le fonctionnement du groupe.
Début de propositions de fondamentaux (philosophiques, anthropologiques, métaphysiques) (identiques pour tous quel que soit le métier) :
Vision de l’homme : Animal humain doué de conscience qui s’inscrit dans un écosystème vivant en interdépendance. Notion d’organisme-environnement et de la théorie du champ. Attention à vérifier avec autres approches (PGRO)
Posture d’humilité
Respect de la dignité, des croyances, des origines, de liberté de choix, singularité, égalité en droit,
Responsabilité…
Relation asymétrique entre professionnel et client/patient

3 codes déontologiques :
- thérapie
- cooachs
- notre organisation associative

Question abordée sans aller plus loin : la notion de responsabilité et de pouvoir
Contenu sponsorisé

Re: Discussion suite à Lyon 26 février 2018 : Le contenu et la structure de la charte éthique et des codes de déontologies

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum