Aller en bas
avatar
admin2
Localisation : Grenoble
Messages : 82
Date d'inscription : 19/10/2017

"Partir de la parole vrai", article de la revue Gestalt sur le courage qui parle de l'UDN et de la rencontre de corbeaux de Octobre 2017 Empty "Partir de la parole vrai", article de la revue Gestalt sur le courage qui parle de l'UDN et de la rencontre de corbeaux de Octobre 2017

le Ven 18 Jan - 20:54
Entretien avec Laurent Van Ditzhuyzen (Gestalt-praticien, fondateur de l’UdN) et Katouchka Collomb Van Ditzhuyzen (Psychologue clinicienne, gestalt-thérapeute du couple et de la personne)
Dans la Revue Gestalt 2018/2 (n° 52), pages 72 à 86

Résumé : L’auteure interroge le fondateur de l’Université du Nous qui a animé des journées en octobre 2017 pour les deux associations gestaltistes, la SFG et le CEGT. Elle interroge successivement son parcours personnel et professionnel, sa rencontre avec la Gestalt et la création de l’UdN, les notions qui colorent sa posture issue de l’intelligence collective et leur maillage avec la Gestalt, sa posture de travail, les notions de liberté, de responsabilité, de consentement, de phénoménologie, de participation consciente ouvrant à un monde de courage plus solidaire et humaniste.

Article :
Mon souhait d’écrire sur les liens entre la Gestalt et les apports de l’Université du Nous (UdN) part de mon vécu des 3 journées d’octobre 2017 à Bordeaux pour le rapprochement des deux associations (Société Française de Gestalt et Collège européen de Gestalt-Thérapie) en vue de la création d’une « maison commune ». Il y a aussi mon élan du cœur pour mon frère, Laurent Van Ditzhuyzen, fondateur de l’UdN qui animait avec sa compagne ces 3 journées intenses, entre tension et relâchement. Il y a enfin la nécessité à mes yeux d’ouvrir mon travail de gestalt-thérapeute en individuel, en groupe et avec les couples, depuis 1995, à une dimension plus collective, plus globale insérant le rapport à notre environnement politique et sociétal actuel.

Je suis allée rendre visite à mon frère le samedi 11 novembre 2017 dans les montagnes des Bauges et nous avons parlé ensemble ; je vais tenter de retranscrire l’essence de cet entretien.K : Laurent, d’où viens-tu professionnellement ? D’où parles-tu ? Peux-tu décrire ton parcours de vie et ce qui t’a amené à la Gestalt puis à créer l’UdN ?L : Je me considère comme un autodidacte. Je n’ai pas de parcours universitaire, ma façon d’apprendre est dans le faire, pas uniquement dans les livres, j’apprends de l’expérience et par l’expérience. J’ai un parcours éclectique et décousu, j’ai eu des métiers différents avant de créer l’UdN et de me sentir à ma place. Aujourd’hui j’ai peut-être une spécificité, j’ai surtout un fond de base artistique, ma fibre est dans l’artiste et la créativité, dans l’émergeant, connectée à ma vie au jour le jour…

Cet article est accessible sur cairn : CLIQUEZ ICI
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum